Dommage causé au soya par les inondations automnales

Something went wrong. Please try again later...

Les fortes pluies de la fin de l’été et de l’automne entraînent parfois l’inondation des champs de soya à la maturité de la culture ou presque. L’étendue des dommages causés par les inondations automnales dépend du stade de maturité, de la profondeur des eaux d’inondation, de la période d’inondation, de la quantité de verse causée par l’écoulement de l’eau et d’autres facteurs environnementaux. Ce numéro de Marcher vos champs traite des dommages causés au soya par les inondations automnales.

flooded soybean field

Types de dommages causés par les inondations :

Le soya est très sensible aux dommages causés par les inondations automnales. La verse, l’égrenage sur pied, la faible qualité de soya sont les problèmes les plus probables. Chacun de ces problèmes peut réduire le rendement.

La verse — Le soya résiste peu à l’eau qui coule. La verse est donc un résultat probable lorsque l’eau entre ou sort rapidement du champ. Même l’eau qui ne coule pas peut tuer ou affaiblir les racines et rend le soya sensible à la verse.

Égrenage sur pied — Lorsque le soya atteint la maturité, l’éclatement des gousses et la perte des fèves « égrenage sur pied » augmentent avec les cycles répétés de mouillage et de séchage. Un mouillage prolongé dû à la submersion peut amplifier les pertes par égrenage sur pied.

En cas de submersion prolongée des gousses de soya, des réductions de la qualité des grains s’avèrent inévitables. Parmi les problèmes on compte :

  • La germination dans la gousse si les fèves de soya déjà en dessous de 50 % d’humidité s’imbibent d’eau pour remonter au-dessus de 50 % d’humidité. Le soya est très proche de 50 % d’humidité à la maturité physiologique, ou au stade de croissance R7.
  • Les maladies peuvent être introduites dans les gousses et les fèves par les inondations. Les fèves de soya malades et décolorées peuvent entraîner des impuretés au silo.

Plusieurs facteurs mènent à des pertes de rendement :

  • L’égrenage sur pied ou pendant la récolte
  • Une forte verse qui limite la récolte des plants ou des gousses
  • La vase et les débris qui réduisent la récolte des gousses inférieures
  • La germination et les maladies qui réduisent le poids du soya
  • Dommage causé aux plants de soya avant la maturité, ce qui entraîne des grains plus petits (voir l’annexe 1.) 

Gestion du soya inondé : 

Dépistez minutieusement des champs pour identifier le type et l’étendue des dommages causés par l’inondation. Continuez à surveiller de près les champs pendant la période avant la récolte. Ainsi, vous optimiserez le moment de la récolte et minimiserez les pertes de rendement et de qualité.

Gérez les champs séparément puisque la plupart des champs ne seront pas uniformément affectés par les inondations. Si possible, envisagez de récolter séparément les zones inondées. Une seule date de récolte peut ne pas être optimale pour l’ensemble du champ.

Séparez les soyas provenant de champs inondés ou de zones de champs inondées de celles des champs normaux. En effet, la qualité, la durée d’entreposage et les circuits de commercialisation peuvent être très différents selon les sources.

Récolte hâtive des   champs gravement endommagés par les inondations afin d’éviter d’autres problèmes d’égrenage, de verse et de qualité.

Shattering in soybeans due to repeated wetting and drying.    Shattering in soybeans due to repeated wetting and drying.

Égrenage sur pied du soya dû à des mouillages et séchages répétés.

Retarder la récolte des champs peu endommagés est une stratégie envisageable pour prévenir ou réduire le compactage du sol. Il s’agit de trouver le juste milieu entre laisser les champs séchés de manière satisfaisante pour minimiser le compactage et le risque de pertes de récolte.


flooded soybean field

Faites une réclamation d’assurance récolte pour les champs ou les zones de champs fortement endommagés. Contactez votre fournisseur d’assurance récolte avant de récolter le champ afin qu’il puisse soumettre un avis de perte. Pour les demandes d’assurance ou d’aide en cas de catastrophe, il importe de documenter clairement toute zone inondée.

L’entreposage du soya endommagé par les inondations automnales : 

La règle de base lors de l’entreposage des céréales consiste à éviter de mélanger les céréales de bonne et de mauvaise qualité. Cela s’applique particulièrement au soya dont la qualité est moindre à cause des inondations. Le soya germé, endommagé par la maladie et décoloré peut réduire la classe du soya et entraîner des impuretés au silo. Ces détériorations de la qualité réduisent également la durée de l’entreposage, souvent de manière importante.

Pour prévenir la contamination et afin de prolonger la durée de vie en entreposage, nettoyez les silos, les zones autour des silos et tout le matériel de manutention des fèves avant de les entreposer. Aérez le grain pour équilibrer les températures dans toute la masse de soya. Les points chauds doivent être éliminés. Remuez, refroidissez ou retirez les soya de la cellule.

Une récolte normale de soya devrait être à 13 % pour une période d’entreposage de 6 mois, et à 12 % pour 12 mois. Pour le soya de moindre qualité, les experts suggèrent de sécher la fève à un ou deux points en dessous de ce qui est nécessaire pour une récolte normale. Il faut surveiller le soya de près pendant l’entreposage (au moins deux fois par mois). Dans certains cas, il faudra entreposer le soya pendant seulement six mois plutôt qu’un an.

full seed stage soybean pod 

full seed stage soybean pod 

R6 — Stade pleine fève :

  • Stade « haricot vert » — la fève remplit la cavité de la gousse
  • Degrés d’humidité de la fève : ~ 75 à 80 %
  • ~ 25 jours avant la pleine maturité
  • Perte de rendement ~ 20 à 35 %

mid-way from full seed to maturity soybean pod 

mid-way from full seed to maturity soybean pod 

R6.5 — À mi-chemin entre la fève pleine et la maturité :

  • Couleur de la gousse entre le vert et le jaune
  • Degrés d’humidité de la fève ~ 65 à 70 %
  • ~ 16 à 18 jours avant la pleine maturité
  • Perte de rendement ~ 5 à 15 %

beginning maturity stage soybean pod 

beginning maturity stage soybean pod 

R7 — Début du stade de maturité :

  • Couleur verte disparue des fèves et des gousses
  • Degrés d’humidité de la fève ~ 55 à 60 %
  • ~ 8 à 10 jours avant la pleine maturité
  • Perte de rendement ~ 0 à 5 %

Annexe 1. Les stades de croissance du soya et l’humidité approximative des fèves, les jours de maturité et les pertes de rendement dues aux dommages ou à la mort des plants qui arrêtent la croissance des fèves avant la pleine maturité.

Les informations précédentes sont fournies à titre informatif seulement. Veuillez contacter votre représentant Pioneer afin d’obtenir plus d’information et des suggestions précises pour votre ferme. La performance du produit varie. Elle dépend de beaucoup de facteurs comme le stress causé par la chaleur et l’excès d’eau, le type de sol, les pratiques culturales et le stress environnemental, de même que la maladie et la pression des parasites. Les résultats individuels peuvent varier. Les produits de marque PIONEER® sont offerts dans le cadre des directives et des conditions d’achat indiquées sur l’étiquette et les documents d’achats. FF101014 (200811)

Octobre 2010

VOL. 10, no 10