La rouille jaune du blé

Faits sur les agents pathogènes

  • Le champignon pathogène Puccinia striiformis cause la rouille jaune striée, également appelée rouille jaune.
  • La formation de pustules et la coloration des urédospores permettent de distinguer cette maladie de la rouille des tiges et des feuilles.
  • Ce pathogène est commun dans les zones plus en altitude en raison du climat plus frais et de l’humidité fréquente des feuilles.

stripe rust of wheat

Infection du blé par Puccinia striiformis. Photo reproduite avec l’autorisation de Sam Tragesser, associé de recherche principal.

Symptômes et signes

  • Les premiers symptômes sont des taches jaunes de formes circulaires à ovales sur la face supérieure des feuilles au niveau des sites d’infection.
  • Ces taches se transforment en pustules jaune orangé portant des urédospores qui produisent de la poussière lorsqu’on les dérange.
  • Les lésions s’allongent pour former une bande évidente sur la surface des feuilles.
  • La surface foliaire fonctionnelle diminue et réduit la photosynthèse. Cela peut réduire le remplissage des épis et le rendement.
  • Les téliospores de couleur plus foncée se forment plus tard dans la saison.

stripe rust of wheat

Urédospores de Puccinia striiformis. Photo gracieuseté de Matt Montgomery, agronome de terrain

stripe rust of wheat

Pustules de rouille jaune formant des lésions allongées. Photo gracieuseté de Craig Herzog, agronome principal

Conditions qui favorisent la maladie

  • La rouille jaune peut se développer à des températures inférieures à celles des autres maladies de la rouille. Des températures comprises entre 0 et 18 °C, avec au moins six heures de rosée favorisent le développement de la maladie.
  • La rouille jaune peut survivre à des températures hivernales supérieures à 23 °F (-5 °C).
  • Les urédospores peuvent parcourir de longues distances. Le vent les transporte de champ en champ.

Points de régie à considérer

  • La principale méthode pour réduire les pertes dues à la rouille jaune consiste à semer des variétés de blé résistantes.
  • Il existe deux types de résistance génétique à la rouille jaune : la résistance des semis et la résistance des plants adultes.
    • La résistance des plantules est efficace tout au long de la vie de la plante. Toutefois, en général, son efficacité se limite à certaines races de l’agent pathogène.
    • La résistance des plants adultes croît au rythme de leur maturité.
  • La culture d’une variété sensible et l’infection de sa feuille étendard peuvent justifier l’application d’un fongicide.
  • Diminuer l’irrigation dans les champs limite également la quantité d’eau sur les feuilles et nuit au développement des maladies.

Références

CAHNRS et WSU Extension. (n.d.). Wheat & Small Grains. Tiré de Washington State University College of Agriculture, Human, and Natural Resource Sciences: http://smallgrains.wsu.edu/disease-resources/foliar-fungal-diseases/stripe-rust/

Martinez, A., Youmans, J., & Buck, J. 2009. Stripe Rust (Yellow Rust) of Wheat. Tiré de University of Georgia Extension: https://extension.uga.edu/
publications/detail.html?number=C960&title=Stripe%20Rust%20(Yellow%20Rust)%20of%20Wheat

Auteur : Madeline Henrickson

Les informations précédentes sont fournies à titre informatif seulement. Veuillez contacter votre représentant Pioneer afin d’obtenir plus d’information et des suggestions précises pour votre ferme. La performance du produit varie. Elle dépend de beaucoup de facteurs dont : le stress causé par la chaleur et l’excès d’eau, le type de sol, les pratiques culturales et le stress environnemental, de même que la maladie et la pression des parasites. Les résultats individuels peuvent varier.

Vol. 12  No 15, mai 2020