Pourriture sèche de l’épi (sans mycotoxine)

Diplodia Ear Rot

  • Le temps humide pendant le remplissage du grain ainsi que des épis dressés avec des spathes serrées favorisent le Diplodia.
  • Diplodia peut causer la pourriture (épis et tiges) ou la fonte des semis.
  • Le maïs est le seul hôte connu.
  • Un temps humide et des températures modérées permettent à l'infection de se produire, si les spores sont présentes au début de l'apparition des soies et jusqu'à deux ou trois semaines après.
  • La présence de Diplodia dépend fortement de la quantité de résidus de maïs infectés et non enterrés (tiges, épis et grains).

Fusariose de l’épi (production de mycotoxines)

Fusarium Ear Rot

  • La maladie fongique la plus courante sur les épis de maïs.
  • Les champignons survivent sur les résidus de maïs et sur d'autres plantes.
  • La maladie est à son plus grave lorsque sous conditions météorologiques chaudes et sèches.
  • La maladie pénètre dans l'épi principalement à la suite des blessures causées par la grêle ou par les insectes.
  • Habituellement, des grains répartis au hasard sur l’épi ou des groupes de grains sont touchés.
  • Les moisissures peuvent être blanches, roses ou saumonées.
  • Les grains infectés peuvent prendre une couleur allant du bronzé au brun.
  • Le motif « étoile éclatée » est souvent associé à la maladie.

Pourriture de l’épi Gibberella (présence possible de mycotoxines)


  • Infecte d'autres céréales — cause la gale de l’épi du blé.
  • Hiverne dans les résidus de culture infectés.
  • Le vent et les éclaboussures de la pluie propagent les spores à partir des résidus vers les épis.
  • L'infection des épis de maïs survient au niveau des jeunes soies.
  • Le temps frais et humide pendant et après la pollinisation favorise l’infection (température optimale de 18 à 21 ºC).

Aspergillus, pourriture de l’épi (présence possible de mycotoxines)

Aspergillus Ear Rot
  • Plus fréquente dans des conditions de sécheresse, de températures élevées (26 à 38 ºC) et d'humidité relative élevée (85 %) pendant la pollinisation et le remplissage des grains.
  • Croissance de moisissures poudreuses gris-vert, olive, jaune-vert ou jaune-brun sur et entre les grains.
  • La moisissure de surface peut se développer n'importe où sur l'épi.
  • Les symptômes se manifestent souvent dans les zones endommagées de l'épi.